Angkor Wat, une des merveilles du monde


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

À trois heures de l’après-midi, nous voici arrivés sur-place, dans notre Guest House. Le soir, on part à la découverte de la ville, et on tombe tout d’abord sur un restaurant qui sert des « Happy Pizza », et ensuite on découvre Bar Street. Bref, on rentre à 3h du matin – autant dire que ça va être difficile de se lever à 8 h pour aller visiter Angkor Wat.

p1050907a

John Moï !!!!

p1050890a

on a même sympathisé avec la securité !!!

on a même sympathisé avec la securité !!!

On passe donc la journée à découvrir la ville de jour. Et bien que la ville soit très touristique, c’est une ville assez sympa. On réserve un tuk-tuk pour le lendemain, afin d’aller visiter les temples, et dodo tôt.

Le deuxième jour, réveil 3h30 du matin pour voir le lever de soleil sur Angkor Wat, le temple principal (ça valait le coup de se lever), et deux heures de ballade dans le temple ; c’est vraiment incroyable. Ensuite, on va visiter Bayon Temple (un des temples les plus connus, sur lequel sont sculptés des visages) et Ta Prohm (temple qui a servi d’inspiration pour Tomb Raider) qui est en temple hallucinant, avec des arbres gigantesques qui poussent sur les murs. Ensuite, retour à la guest house pour se reposer, et le soir George et moi sortons à Pub Street, et là c’est le drame. Premier black out depuis bien longtemps, et je me fais pickpocketer 150 dollars par deux lady-boys dans le bar (et non je ne suis pas allé avec elle ou il, ils se sont juste servis dans mon sac). Heureusement, George m’a ramené sain et sauf dans notre chambre.

Résultat, réveil 9h avec une impression bizarre, j’essaye de recomposer la soirée de la veille et apparemment j’ai bien fait marrer tout le monde. Le pire, c’est peut-être les gens que je ne connais pas qui me disent bonjour Alex !!!!!!!!!!! Du coup, la visite a été un peu plus difficile que la veille, mais après une ou deux visites et un déjeuner arrosé de deux grandes bouteilles d’eau, me voici de nouveau d’attaque. On passe l’après-midi à visiter d’autres temples plus petits, mais tout aussi incroyables. Tous les temples sont au milieu de la nature, et les arbres poussent sur les murs, dans les temples c’est vraiment hallucinant. En fin de journée, on regarde le coucher de soleil depuis une montagne située près de Bayon Temple. Au départ, on pensait être seuls et en fait non !!!!! Tout le monde est là. Le soir, re-soirée, moins arrosée (j’ai retenu la leçon), mais couchés tard quand même, et le lendemain réveil midi pour aller voir un temple assez éloigné, avec des sculptures taillées avec une finesse inimaginable, et on finit la journée avec le coucher de soleil sur un des premiers temples de la dynastie Khmer.

Le soir, couché 11h pour moi pendant que les autres fêtent leur dernière soirée, je pense que je suis arrivé au bout de ma résistance à la fatigue. Le lendemain, réveil 6 heures pour prendre un bus direction Bangkok, et à mon réveil George et Andreas avec qui je partage la chambre, rentrent de soirée dans le même état que moi le deuxième jour (je pense que j’ai bien fait d’aller me coucher.)

levé de soleil sur Angkor Wat on etait presque tout seul !!!!!

levé de soleil sur Angkor Wat on etait presque tout seul !!!!!

Et voilà le soleil !!!

Et voilà le soleil !!!

Et revoilà Arthur ca faisait longtemps !!

Et revoilà Arthur ca faisait longtemps !!

Des gens déguisés !!!

Des gens déguisés !!!

Bayon Wat le plus beau temple selon moi !

Bayon Wat le plus beau temple selon moi !

p1060235a

la porte de tomb raider dans le temple de Ta Prom

Enfin une photo d'Athur et moi !!!

Enfin une photo d'Athur et moi !!!

p1060269a

Theresa se prend pour la mer Noel !

Theresa se prend pour la mer Noel !

Un arbre et une porte !!

Un arbre et une porte !!

La joyeuse petite bande !!!

La joyeuse petite bande !!!

le pont d'acces a la zone d'Angkor Thom

le pont d'acces a la zone d'Angkor Thom

Couché de soleil sur bakong

Couché de soleil sur bakong

Angkor Wat de nuit !

Angkor Wat de nuit !

Le Land mine museum !

Le Land mine museum

p1060185a

p1060231a

Publié dans 04-Cambodge, Pays | 2 commentaires

De la frontière du Laos à Siem Reap


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Après les formalités administrative pour passer la frontière, et notamment donner de dessous de table aux douaniers, nous voici en route pour Phnom Penh. Arrivés sur place à 20h, tout est prévu étant donné qu’on (les deux Suédois, les deux Finlandais et moi) avait pris un billet direction Siem Reap.

La frontière entre le Laos et le Cambodge !

La frontière entre le Laos et le Cambodge !

Sur la route, on a quand même réussi à changer six fois de bus, entre le changement à la frontière, plus un bus pour nous amener à un plus grand bus, etc. Mais la route est vraiment magnifique, la saison des pluies s’est terminée il y a peu de temps, du coup les rizières sont toutes vertes. De temps en temps, une odeur étrange effleure nos narines, comme si on passait devant un café à Amsterdam.

Un de nos 6 bus !!

Un de nos 6 bus !!

Le soir, en arrivant à Phnom Penh, on est dans une guest house qui donne sur un petit lac, ça semble être le coin des backpackers, grande terrasse avec des banquettes pour se poser et plein de charmantes Cambodgiennes qui viennent vous tenir compagnie si vous vous sentez seul. Pour ma part, ce fut soirée Internet à régler des détails administratifs en France. J’en profite pour dire un immense MERCI à François pour son aide, et bien sûr un immense merci aux parents pour m’aider à gérer ça depuis la France.

Winston nous fait une danse de la pluie au cours de notre unique soirée a Phnom Phen

Winston nous fait une danse de la pluie au cours de notre unique soirée a Phnom Phen

Le lendemain, réveil 6h du mat pour reprendre un bus direction Siem Reap.

Publié dans 04-Cambodge, Pays | Commentaires fermés sur De la frontière du Laos à Siem Reap

4000 iles, un bout de paradis au sud du Laos !


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Arrivé a l’embarcadère des 4000 iles, j’embarque avec 2 Suédois, George et Andreas, et un Françaisn Nico, direction Don Det.

4000 ilesn c’est à la frontière sud du Laos un endroit où le Mékong s’élargit et tout plein de petites iles apparaissent. La plus grande s’appelle Don Kong, et Don Det est l’autre ile qui accueille les touristes.

En arrivant, comme d’hab, on part a la recherche d’une guest house, et on décide d’aller à la même guest house, « Mama Guest house », avec George, Andreas et Nico. Et le courant passe vraiment bien. On déj ensemble et après ces deux jours dans des bus, je me cale sur le hamac devant ma chambre qui donne sur le Mékong et je bouquine. Le soir, on se fait un tour de vélo jusqu’à la tombée de la nuit et une soirée tranquille à se marrer en écoutant de la musique.

Mama guest house !

Mama guest house !

L'arbre qu'on regardait a longueur de journée, pour l'echelle il y a des gens à sa base !

L'arbre qu'on regardait a longueur de journée, pour l'echelle il y a des gens à sa base !

Couche de soleil sur 4000 Island

Couche de soleil sur 4000 Island

La terrasse de mama Guest house !

La terrasse de mama Guest house !

Le deuxième jour, il y a une course de bateaux à Don Kong donc on décide d’y aller. Grosse erreur. La course est certes assez sympa, ce sont des sortes de grandes yoles avec 30 rameurs. Mais il doit y avoir 100 000 personnes sur l’ile, c’est pire que le bvd Haussman un samedi après-midi avant Noël et on est coincés là pour la journée parce que notre bateau ne repart pas avant 3h de l’aprèm. On se pose donc sur une terrasse blindée pour voir la course, les rouges ont gagné (si ça vous intéresse). Pendant l’aprèm, on croise un couple de Finlandais qui viennent d’arriver et qui ne comprennent pas ce qui se passe sur l’ile, on leurs conseille d’aller sur notre ile et on repart à trois heures direction notre coin de paradis. Le soir, re-soirée tranquille autour de Beerlao à Mama Guest house

Don Kong

Don Kong

Le troisième jour, on croise les Finlandais qui arrivent, et nous voyant ils se mettent dans la même guest house que nous. Ensuite, on se loue des vélos direction l’ile d’à côté, qui s’appelle Don Kon, une toute petite ile reliée a Don Det par un pont construit par les Français (comme quoi la colonisation, ça n’a pas que des mauvais cotés). Là-bas, on va visiter une cascade pas très haute, mais avec un débit énorme, vraiment impressionnante, et après direction la plage de l’ile, une vraie plage avec du vrai sable, et on se baigne dans le Mékong, et oui je l’ai fait !!!! Et on joue aux cartes dans un petit resto de plage. Le soir, on va tester un reggae-bar à côté, avec un peu de musique, mais de toute façon à 11h ils éteignent les générateurs donc comme d’hab fin de soirée à Mama.

tout le monde à la cascade !

tout le monde à la cascade !

Et à la plage !

Et à la plage !

Le quatrième jour, des Américains et des Anglais prennent les dernières chambres libres, on sympathise tout de suite, on se fait une autre ballade à vélo et le soir, soirée improvisée à Mama Guest House, on commence à 10 et comme on a des enceintes qui marchent sur batterie, des gens qu’on ne connait pas arrivent, et on finit à 30 jusqu’à tard.

p1050780a

Theresa, George et moi, NO COMENT !!!!!

Theresa, George et moi, NO COMENT !!!!!

Le cinquième jour, dernier jour, donc on décide de se refaire une petite baignade dans le Mékong et sur le retour, on se pause dans un resto pour regarder le coucher de soleil, on dine sur place et en arrivant à Mama il y avait déjà 15 personnes, le temps de sortir les enceintes et nous voila repartis comme la veille, en même temps c’est notre dernier jour au Laos, donc ça se fête !!!!

Le lendemain, réveil difficile à 6 heures pour prendre le bateau, puis un minibus direction le Cambodge.

Publié dans 03-Laos, Pays | Commentaires fermés sur 4000 iles, un bout de paradis au sud du Laos !

Vang Vieng : Welcome to Spring Break


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Pendant les 6 heures de bus, je rencontre des Québécois, des Canadiens et des Allemands qui voyageaient plus ou moins ensemble, et arrivés à Vang Vieng on décide de se prendre une guest house tous ensemble. Le temps de marcher jusqu’à la ville et de faire une dizaine de guest houses pour en trouver une qui convienne à tout le monde, et nous voilà partis pour déjeuner.

couché de soleil sur Vang Vieng

couché de soleil sur Vang Vieng

Vang Vieng en fait c’est une toute petite ville qui n’a qu’un seul intérêt, le tubbing. Et là, vous allez me dire, « qu’est-ce que le tubbing ? » C’est louer une bou »e pour descendre la rivière, et tous les 20 mètres il y a un bar avec de la techno à fond, des gens bourrés, et des activités pour que les gens restent, comme un toboggan géant, une tyrolienne et tout plein de trucs rigolos.

Donc le premier jour on arrive trop tard pour le tubbing, alors on se pose dans un resto pour passer l’après-midi à discuter ; le soir on va dans un bar qui s’appelle le Bucket Bar, où tout le monde va et en fait c’est le prolongement du tubbing, donc on a passé la soirée à danser autour d’énormes feux parce qu’il fait froid la nuit. Et forcément, le lendemain la moitié du groupe était incapable de bouger à cause du mal de tête – et pour une fois ce n’était pas moi !!!!!

Le Bucket bar

Le Bucket bar

où est charlie !!!!

où est charlie !!!!

Donc je visite le reste de la ville, qui se résume à trois rues où tous les restos se ressemblent (banquette pour s’allonger et télé) ; la seule différence c’est la saison de Friends qu’ils diffusent !

Le soir, soirée soft histoire d’être en forme pour le lendemain, et on se trouve un petit bar où personne ne va, résultat on a un grand feu juste pour nous, donc vraiment bonne soirée.

Et le lendemain tubbing. Le temps de louer les bouées et nous voilà partis à dix dans un tuk-tuk avec les bouées sur le toit, direction le début de la rivière. On arrive sur-place à 12h, et avant même d’être sur la rivière, un premier bar dont tous les bénéfices sont reversés aux enfants du coin, donc forcement premier mojito ! C’est la première fois que j’ai l’impression de faire une bonne action en buvant de l’alcool 🙂 Ensuite on monte sur nos bouées et moins de 10 secondes après on arrive dans le premier bar, où pour nous souhaiter la bienvenue ils nous offrent un shot de lao-lao, le whisky local. On reste une bonne heure dans ce bar, où on se fait un volley, et je rencontre des Hollandais qui étaient dans le tuk-tuk en revenant des grottes de Luang Prabang. Puis direction l’autre bar, où il y a une tyrolienne donc re-lao-lao, re-rigolade et tyrolienne avec double salto avant atterrissage dans l’eau, vraiment marrant.

Puis troisième bar sans activité donc on s’arrête vraiment rapidement, et ça commence, on en laisse sur le bord de la route qui ne sont plus capables de continuer…..

Ensuite quatrième bar où il y a un énorme toboggan de huit mètres de haut et qui te fait décoller à trois mètres de l’eau, mais trop de monde pour y aller et surtout l’ombre arrive et il se met a faire froid, donc je décide de rentrer sachant que j’ai perdu les autres !!!! Le retour, c’est 45 minutes à avancer à deux à l’heure dans une eau à 17 degrés, donc autant dire qu’il fait froid quand j’arrive, et manque de bol Channice, une Québécoise avec qui je partage ma chambre, est introuvable, donc je vais dans un bar pour manger un truc en attendant, et deux heures après je la trouve enfin, je peux mettre un pull. Le soir, après cette journée, je comprends pourquoi il y a Friends partout ; je me mets dans un resto et je mange une bonne soupe chaude.

Le lendemain, le groupe splitte entre ceux qui vont a Bangkok, ceux qui vont a Vientiane, et pour ma part je me fais une journée glandouille, j’en profite pour mettre a jour mon blog et bouquiner.

il y a pire comme endroit pour se reposer !

il y a pire comme endroit pour se reposer !

Le lendemain, départ pour 4000 iles via Vientiane et Pakse. En gros, je suis parti à 12h en minibus direction Vientiane, où j’ai pris un sleeper bus pour Pakse où je suis resté une journée, et le lendemain j’ai pris un minibus direction 4000 iles (ça fait rêver non ?).

Publié dans 03-Laos, Pays | Commentaires fermés sur Vang Vieng : Welcome to Spring Break

Luang Prabang retour au tourisme de masse.


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

J’ai donc passé 7 heures de bus entre Oudom Xai et Luang Prabang, les paysages du nord du Laos étaient toujours aussi beau, ce qui m’a permis de passer le temps, de plus j’ai rencontré John, un Belge germanophone avec qui j’ai pas mal discuté.

Un marché sur la route

Un marché sur la route

Arrivé à Luang Prabang, on a partagé une chambre afin de faire des économies et on est partis à la découverte de la ville.

C’est une ville assez jolie et vraiment pas très grande, quand on sait que c’est la deuxième ville du pays c’est assez incroyable. Le temps de déjeuner sur le bord du Mékong, et nous voilà en route pour une ballade.

Et la première impression est qu’on est dans une ville d’Europe. OK il y a des temples partout et des restaurants dans la rue, mais tous les gens qu’on croise sont occidentaux et l’architecture des bâtiments peut faire penser à une ville d’Europe.

En revanche, le soir, il y a un énorme marché de nuit sous des tentes, c’est vraiment beau et on trouve tout ce que les touristes recherchent : résultat, un stand de t-shirts, un stand de lampes, un stand d’alcool local avec un serpent ou un scorpion dedans, et un stand de tissu. Donc, marché pas très diversifié. Mais il y a une toute petite rue où tous les restaurants ambulants se retrouvent, et là on peut avoir du poisson frais grillé, du poulet au barbecue, et c’est vraiment délicieux.

Le marché de nuit

Le marché de nuit

Le lendemain, John a la bonne idée de vouloir aller visiter une grotte à vélo. Je me dit « pourquoi pas ?, un peu de vélo ça peut faire du bien », sauf qu’il ne m’avait pas dit que c’était 30 km aller, sans aucun plat puisque c’est le début des montagnes, et pour ceux qui me connaissent, je suis quand même plus scooter que vélo. Résultat, on arrive là-bas 3h après, je suis complètement rincé, et on se fait la visite des grottes (500 marches) qui n’ont qu’un seul intérêt, c’est de les voir de l’extérieure, mais on est quand même allez voir ce qui se passait a l’intérieur, et on a vu les fameux 4000 bouddhas (au Laos, ils aiment bien le chiffre 4000). Après cette visite de maximum 20 min qui coutait une fortune (Chris je te donnerai les prix plus tard), nous allons déjeuner sur le bord du Mékong, et après 1h de pause nous devons repartir, sauf que je n’en étais pas capable (eh oui j’assume) ; résultat, j’ai chargé mon vélo sur un tuk-tuk pour revenir.

La fameuse grotte !!

La fameuse grotte !!

p1050480a

Le soir, je me suis quand même refait un petit coup de vélo pour éclaircir le mystère de « où sont les Laotiens qui vivent a Luang Prabang ? » et je suis donc allé me balader dans le quartier Laos qui est quand même beaucoup plus authentique.

Le soir, dodo tôt après tout ce sport, et le lendemain re-bus, direction Vang Vieng – donc réveil 6h. Et re-6 heures de bus.

Couché de soleil sur le mékong

Couché de soleil sur le mékong

La brume du matin

La brume du matin

Publié dans 03-Laos, Pays | Commentaires fermés sur Luang Prabang retour au tourisme de masse.

Muang La, ou 4 jours de rêves.


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Après cette longue mais magnifique route, nous arrivons donc au Muang La Resort.

Et effectivement, ça va me changer de mes guests houses habituelles. Vous verrez les photos, mais Pierrot m’a accueilli dans une superbe chambre avec salle de bain et eau chaude…..

Sympa la chambre

Sympa la chambre

<!– @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>

Le resort est un petit coin de paradis, situé dans un village lao à 40 km de Oudom Xai, dans le nord du Laos.

Trois villas de bois, avec au milieu un jardin en cours de re-verdissage après les inondations, et une salle restaurant qui donne directement sur une petite rivière où le village viens se baigner – et surtout profiter de la source d’eau chaude !!!!

Premier jour, petite ballade dans le village pour découvrir les environs, et effectivement c’est un petit village. Rencontre du personnel qui bosse pour l’hôtel, heureusement Noï est là pour nous faire la traduction (Noï est l’interprète de Pierrot, c’est un ancien moine bouddhiste super marrant, qui doit avoir une petite vingtaine).

Le soir, diner dans un resto du village avant d’aller en boite. Mais pas une boite à touristes, une vrai boite lao. Donc on embarque les serveuses et masseuses de Pierrot ainsi que Noï, et tout le monde direction Oudom Xai. La boite ouvre à 8h30, et quand on entre tout le monde est assis, il y a juste un guitariste et un chanteur sur une sorte de scène. Et soudain, nouvelle chanson, et toute la boite va sur la piste en deux secondes. Pour danser comme les laotiens, il suffit de bouger n’importe comment, c’est bon ça je sais faire. Mais à la fin de la chanson, tout les monde va se rassoir aussi vite qu’ils se sont levés. Vraiment très déconcertant au début, donc forcément je me suis pris un fou rire tout seul. A minuit, la boite ferme ; sur le trajet du retour, tout le monde dort dans la voiture sauf Pierrot et moi. Arrivés au resort, une dernière cigarette avec le bruit de la rivière, et tout le monde au dodo.

et oui au Laos aussi on danse le charlestonne

et oui au Laos aussi on danse le charlestonne

Deuxième jour, nous partons en trek avec Pierrot et Noi pour aller jusqu’à un village dans la montagne. Et là j’ai vraiment vu les dégâts causés par le récent typhon. Des morceaux de route arrachés, un barrage détruit et des rizières complètement emportées. Le trek était vraiment cool au milieu de la natur en avec traversée de rivière, de magnifiques paysages et la découverte d’un village. Déjeuner au bord d’une cascade qui apparemment a doublé de volume. Ensuite retour au village, visite de l’école où Noï me raconte comment se passe l’école au Laos. Il invente la moitié de ce qu’il me racont mais bon il est marrant.

Une jolie cascade !!!

Une jolie cascade !!!

Pierrot se prend pour Tarzan

Pierrot se prend pour Tarzan

la rivière Muang La

la rivière Muang La

Retour au resort et petit massage lao pour vraiment découvrir le pays et après bain chaud avec l’eau de la source, sous un ciel étoilé (c’est pas beautifull de voyager comme ça ????). Le soir diner au resort et jeu de carte avec la serveuse et une des masseuses, une fois de plus je sors le Uno et la bonne crise de rire pour leur expliquer sachant que Noï n’est pas là pour traduire. Mais finalement tout se passe plutôt bien, elles ont l’air de se marrer, et ensuite elle m’apprennent à jouer au Viet.

Troisième jour, repos pour moi, boulot pour Pierrot. Je me fais une ballade en ville, ou plutôt je remonte la rue du village, et les gens me regardent comme quelqu’un de bizarre. On sent que les gens ne sont pas encore complètement habitués au tourisme. Je retrouve Pierrot pour déj’, et on se fait une petite ballade en moto, une petite bière dans le village le temps d’aider les villageois à décharger un camion plein de riz, et donc diner offert le soir, sympa !!!

Et après on dit que je suis en vacances!

Et après on dit que je suis en vacances!

Pierrot au boulot !!!

Pierrot au boulot !!!

Après, re-Uno et un gros dodo, parce que le lendemain direction Oudom Xai à 7h pour prendre le bus de 8h, direction Luang Prabang.

UN IMMENSE MERCI A PIERROT POUR CES QUATRE JOURS PASSÉS AVEC LUI

Les maisons du resort

Les maisons du resort

La terrasse du lobby

La terrasse du lobby

La vue depuis la terrasse

La vue depuis la terrasse

Publié dans 03-Laos, Pays | Commentaires fermés sur Muang La, ou 4 jours de rêves.

Chiang Mai to Muang La


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Après ces cinq jours passés à Chiang Mai, j’étais prêt à reprendre la route.

Ce qui signifie 7 heures de car entre Chiang Mai et Chang Kong, à la frontière du Laos. Là, dodo dans une guest house où on s’entasse à trois dans une chambre – pour une nuit, ça suffira.

Le lendemain, réveil 7h, le temps de se débarbouiller et direction la frontière pour sortir de Thaïlande. Passage de frontière sur un tout petit bateau pour traverser la Mékong. Au petit matin, comme ça c’est parfait. Je pense que je ne verrais pas de traversée de frontière plus jolie.

Le Laos vue de la Thaïlande

Le Laos vue de la Thaïlande

La Thaïlande vue du Laos

La Thaïlande vue du Laos

Ensuite, paperasseries administratives pour avoir mon visa, et une demie-heure après me voici au Laos, plus exactement à Huy Xai.

Direction le port de Huy Xai pour prendre un slow boat, direction Pak Beng.

Le slow Boat, c’est un bateau de 30 mètres où il y a des banc en bois pour entasser un maximum de monde.

Dans mon cas, on était 80 personnes assises plus ou moins où l’on pouvait. Du coup, ambiance garantie, vu que tout le monde s’est mis a détester l’équipage, qui prend son temps pour faire partir le bateau. Après trois heure d’attente, nous voici partis pour 6 heures de descente sur le Mékong. Très bonne ambiance sur le bateau : une fois de plus mon jeu de Uno fais l’unanimité. (Je devrais peut-être devenir animateur de colo en revenant!!!).

Le slow boat

Le slow boat

slow boat 2

slow boat 2

La descente du Mékong est vraiment magnifique, c’est vraiment à faire : on a le temps, on rencontre plein de monde, et les paysages sont à couper le souffle.

Alex sur le slow boat, une bouteille de bière à la main pour changer !

Alex sur le slow boat, une bouteille de bière à la main pour changer !

En fin de journée, j’arrive à Pak Beng, où m’attend un géant comparé à tout les Laotiens qui viennent me proposer des guest houses : et oui, voici mon Pierrot tout beau et tout de bleu vêtu.

Paysage du slow boat !

Paysage du slow boat !

Il m’emmène au Pak Beng Lodge, le resort dont s’occupe Cyril, un de ses amis. On passe la soirée là-bas, entre vodka, SAUCISSON (enfin !) et un bon diner avec du vin. Bref, me voici dans un rêve !!!!

Le lendemain, réveil après une bonne nuit dans un bon lit, et même une vrai douche chaude.

Après un bon petit déj’, nous voici partis à bord de la voiture de Pierrot, direction Oudom Xai puis Muang La Lodge, le resort de Pierrot.

La route pour y aller était juste magnifique, au milieu des montagnes toutes vertes, avec des rizières et des villages perchés. Les vues sont à couper le souffle.

Après un déj’ sur le march » d’Oudom Xai, nous arrivons au Muang La Resort…

Publié dans 02-Thaïlande, 03-Laos, Pays | Commentaires fermés sur Chiang Mai to Muang La

Chang Mai et ses Montagnes


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Arrivée donc à 6h du mat’ à Chang Mai, après une nuit assez difficile dans le bus, donc tête dans le cul.

Nous voici avec Katie à la recherche d’une guest house si possible pas trop chère et si possible assez sympa. Et nous trouvons un véritable havre de paix à la Tawan Guest House. Pour seulement deux cent Baths, nous avons une chambre avec un lit double et un lit simple, accès à un petit jardin trop mignon, avec nourriture et bière pas cher du tout, et le tout avec une serveuse géniale qui s’appelle Mai. Merci Oncle Tom, Merci !!!!

Le jardin de Tawan Guest House

Le jardin de Tawan Guest House

Donc posage de sacs, dodo dans le jardin pour moi, et réveil 3h après, en forme pour aller visiter la ville.

Une Mexicaine qui a déjà vécu 6 mois ici nous donne des conseils sur les endroits où aller, et nous voici partis à la découverte de cette ville trop mignonne, avec peu ou pas de voitures, des temples tous les 20 mètres – mais en même temps, on est en Thaïlande -, des restos où il fait bon rester, bref que du bonheur.

On se fait nos 4 heures de ballade, ponctuées par un déjeuner et deux ou trois Chang (bière Thaï), et retour à la guest house pour un repos bien mérité dans le jardin.

Le soir, ballade au Night Bazar, c’est-à-dire le marché de nuit, où j’achète un lance-pierre (et oui Marie, maintenant moi-aussi j’en ai un !!!!!!), diner dans la rue où la nourriture est vraiment meilleure qu’à Khaosan. Le marché de nuitn c’est 1 km de petites échoppes, où tous les trois mètres on retrouve les mêmes choses – autant dire que c’est marrant mais un peu répétitif, et on sent que c’est vraiment fait pour les touristes – c’est peut-être pour ça qu’ils l’ont mis au pied du Méridien.

Donc, après plus de 22 km de marche dans la journée, nous voici de retour à la guest house pour un repos bien méritén et puis demain trek dans les montagnes donc au dodo.

2eme jour à Chang Mai, réveil 8h, paquetage pour un trek de deux jours dans les montagnes au nord, à 10 km de la frontière birmane. On passe nous prendre à la guest house, et direction la police touristique pour un friendly control par un policier tout droit sorti d’une série américaine – sauf qu’il s’appelle Jacques Simon et qu’il est Français !!!! Ensuite on retrouve le reste du groupe (10 personnes en tout) pour 1h30 de voiture, jusqu’au premier camp où on déjeune, fait connaissance et après le déjeuner, une ballade sur le dos d’un éléphant. Bien marrant, j’ai même conduit l’éléphant – enfin, j’étais sur son dos et il faisait semblant de m’écouter, mais la méthode « banane » marche plutôt bien. Donc, 30 min sur le dos de Buntima, et nous voila de retour au camp pour le début de la ballade. Quand je dis « ballade », c’est 3h30 de marche sur des petits chemins de forêt, avec un dénivelé de 600 mètres a peu près. Je crois que je n’ai jamais autant transpiré, même dans le train entre Bombay et Varanassi.

Arrivés en haut, on est accueillis dans une maison locale où on peut prendre une douche, boire une bièrer et se reposer avant une veillée. Diner sur le sol, trop bon (après tout ce sport on a vraiment faim), et ensuite animation musicale avec un Thaï guitariste qui est vraiment bon en yaourt (bien meilleur que Pitch sur « Arnold & Willy »), et tout ça autour d’un feu au milieu de la maison qui n’a pas de cheminée…

Le groupe au complet en train de diner!

Le groupe au complet en train de diner!

Les guides et musiciens improvisés

Les guides et musiciens improvisés

Le lendemain, réveil 6h30 pour voir le lever du soleil ,qui devait vraiment être magnifique, sauf que les nuages cachaient le ciel, dommage. Ensuite, le reste du groupe se lève vers 8h30, petit déj’ – même pour moi ! J’ai tout mangé, les toasts, l’omelette et le café. Tu vois maman, finalement je change un peu avec ce voyage !!!!!!

Le lever de soleil et ses nuages !

Le lever de soleil et ses nuages !

Notre maison d'accueil pour une nuit.

Notre maison d'accueil

Après ce bon petit déj’, c’est reparti pour 1h30 de marche jusqu’à la grande cascade, où on peu se baigner. Après Bundi, je ne vous cache pas que jetais un peu déçu, et oui pour se baigner il faut être Thaï parce qu’avec 30 cm de fond c’est pas la folie.

Vue de la vallée avec un océan de brume.

Vue de la vallée avec un océan de brume.

Ensuite, remarche pendant 1h jusqu’à un autre camp, où on nous équipe pour 40 min de rafting – et là pour le coup les gorge du Verdon en Août c’est de la gnognotte. Après, changement d’embarcation, et 10 min de ballade sur un raft de bambou. On a eu beau essayer, on n’a pas réussi à le faire chavirer, dommage.

Et enfin, déjeuner dans un dernier camp, avant de retourner dans nos bétaillère, direction Chang Mai.

Arrivée à Chang Mai, juste le temps de nous remettre de nos émotions, et nous partons avec Katie faire une soirée « boxe Thaï. 8 combats, dont 5 de gamins mais trois vrais, et notamment un Canadien contre un Thaï – et il a même gagné. J’étais déçu, je dois bien vous avouer. Malgré tout, sur les deux autres combats d’adultes, deux KO vraiment impressionnants. Et dans la série « le monde il est petit », j’ai quand même croise Mathieu Legrand dans la salle.

4eme jour à Chiang Mai, c’était repos : on est restés à la guest house histoire de rigoler avec Mai, se faire des parties de Uno et se reposer. Le soir, on est sortis avec presque toute la guest house et notamment Mai, Chai (un client Thaï complètement gay), les deux filles Duisses du trek, Katie et Francine une cliente belge. On est allés dans le bar d’une copine de Chai, vraiment cool et pas très cher grâce à Chai – entre bière et billard, la soirée était plutôt très bonne.

Tout le monde au What Bar !!!!!!

Tout le monde au What Bar !!!!!!

Ça s’est fini avec Mai complètement bourrée, qu’on a du porter – et quand vous verrez le gabarit, vous comprendrez.

Le lendemain, on est allés voir un temple en haut de la montagne avec Katie, l’allemande et Sophie et Linda (deux franco-suisses). Le temple était vraiment beau, mais blindé de touristes, et la vue sur Chang Mai devait être magnifique sans nuage, dommage.

Le soir, dernière soirée de tout le monde, donc forcément alcool, bar, pad Thai dans la rue pour absorber tout ça, et couchés 4h du mat.

Réveil le lendemain plus facile que je ne l’aurais cru, et départ à midi, direction le Laos.

Publié dans 02-Thaïlande, Pays | Un commentaire

Bangkok : découverte de la Thaïlande.


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Après ce bon petit déjeuner avec Clara et Kali, nous voici en route pour l’aéroport.

Le temps de se perdre dans l’aéroport – parce qu’on pensait mieux savoir que le chauffeur, moralité, toujours croire les Indiens – et Me voici au comptoir pour prendre mon avion.

Jusqu’à la douane aucun problème, mais lorsqu’ils ont regardé dans mon sac, ils m’ont déclaré grand gagnant du jour avec 5 briquets, une bouteille de liquide et un couteau Suisse : j’avais limite de quoi détourner une bonne dizaine d’avions. Résultat, je n’ai plus de couteau, Alice le briquet que tu m’as offert servira certainement beaucoup aux douaniers indiens, et j’ai quand même réussi a sauver le mousticlick en leur faisant une bonne dizaine de démonstrations.

Ensuite, je ne me presse pas, je prends un petit café et je discute avec un Indien qui fait de l’import/export de vins. Donc, plutôt sympa, jusqu’à ce que j’entende mon nom prononcé une dizaine de fois en simili-tamoul : et oui, ils m’attendent pour faire partir l’avion. Que du bonheur !! Mais grosse déception en arrivant dans l’avion après avoir traversé tout l’aéroport en courant (soit a peu près 50 mètres) : aucun applaudissement.

Le pilote automatique a du avoir un petit raté !!!

Le pilote automatique a du avoir un petit raté !!!

Le vol se passe sans problème, avec Friends et Scrubs donc ca passe plus vite, et 3 heures après me voici à Bangkok. Et là, le choc : j’arrive dans un vrai aéroport, propre, grand, avec tout plein de gens. Retour à la civilisation.

Premiers instants a Bangkok

Premiers instants a Bangkok

Le temps de tirer de l’argent, prendre un bus direction Khaosan Road, et me voici à la recherche d’une guest-house. Après avoir tourné pendant 20 mind pour chercher le Place Inn sur les conseils de Fred (rencontré à Hampi), je me pose finalement dans la moins chère que je trouve. Je découvrirai plus tard que la guest-house que je cherche était a l’opposée….

Je pose donc mes affaires dans ma chambre de 4 mètres carrés (sans salle de bain ni fenêtre), et je pars visiter ce pays inconnu. Khaosan Road est la rue où se retrouvent tout les backpackers qui sont à Bangkokn et apparemment je ne suis vraiment pas tout seul.

Après deux heures de ballade dans le quartier, je me pose dans un bar pour une première bière Thaï, et observer cette agitation. Dans la rue, il y a des dizaines de carrioles pour acheter à manger, des magasins et des étalages de vêtements tout du long, et en permanence un flot incroyable de personnes. Agoraphobes s’abstenir.

Khaosan Road de nuit

Khaosan Road de nuit !!

Ensuite, je retrouve Malin, qui est dans une guest-house pas très loin de Khaosan, et nous partons boire un coup. Et là, c’est le drame. On s’assoie sur des tabourets en plastique au milieu de la rue, qui sont censés former les assises d’un bar, et on commande à boire. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas de verres, donc ils te servent dans des seaux, les mêmes que pour faire des pâtés de sable. Autant dire que l’alcool est monté très viten surtout avec tout le monde qu’on rencontre : tout le monde paye des coups à tout le monde. A 2hn fermeture du barn mais pas de problème, il y en a d’autres ouvert. Le temps de raccompagner Malin (qui n’est pas capable de rentrer seule), et me voilà de retour pour continuer jusqu’à 4 h avant d’aller m’effondrer dans ma chambre sans fenêtre.

Le lendemain, réveil 13h30 (et merde j’ai raté le check-out), incapable de faire quoi que ce soit de la journée. Je squatte donc la guest-house de Malin, où ils diffusent des films pendant la journée. Et le soir, ça va un peu mieux, le temps de se faire faire un massage (et oui quand même!!) – sans finition, je vous vois venir. Et au dodo pour être en forme pour visiter.

Le lendemain, check-out pour trouver une autre guest-house avec fenêtre et dans un coin plus sympa. Puis direction le sud de la ville, avec Malin, pour aller poser mon sac d’extra-bagage au Sukhotai Hotel. Et bien on va se faire plaisir, c’est moi qui vous le dit. Ça va me changer de mes chambres sans fenêtre et avec douche commune.

Et puis ballade dans la ville, mais le problème, c’est que tout est fermé pour cause de funérailles de la soeur du roi. Donc retour vers Khaosan Roadn et là une foule incroyable de Thaïs pour assister aux funérailles. Marrant pendant 20 mins, mais impossible de voir quoi que ce soit. Heureusement, ils sont tout petit, donc c’est pas trop oppressant.

un bateau de plonge a bangkok. Qui veut passer son PADI

un bateau de plonge a bangkok. Qui veut passer son PADI

Arthur rencontre l armee. (photo tres marante a prendre)

Arthur rencontre l'armee. (photo tres marante a prendre)

Arthur dans un parc de bangkok

Arthur dans un parc de bangkok

Ensuite, soirée cool, diner dans la rue, et bonne soirée à Khaosan avec des gens rencontrés dans ma guest-house. Couché 2h, c’est déjà plus raisonnable.

Le jour suivant, réveil 8h30 pour booker mon billet de train pour Chiang Mai, où je vais avec Katy, une allemande rencontrée la veille, pour faire un trek dans les montagnes. Après, on décide de prendre un tuk-tuk (un rickshaw thaï, à prononcer « touc-touc ») pour se faire une ballade dans la ville, et tout ça gratuitement puisqu’il gagne de l’argent quand il nous dépose dans des magasins. Il suffit juste de passer 10-15 min à l’intérieur, et après on continue. Surtout que c’est plutôt marrant, entre les tailleurs, les bijoutiers et les vendeurs de souvenirs, on se marre plutôt pas mal. Et on termine par un immeuble complet dédié à tout ce qui est relatif à l’informatique. J’ai faillit m’acheter un PC, je pense que je le ferai quand je repasserai dans 3 semaines.

qui dit thailande dit Bouda et pas tout petit celui ci fait juste 20m fr haut

qui dit thailande dit Bouda et pas tout petit celui ci fait juste 20m mr haut

J ai fait deux trois course en attendant l'arrivee de mon petit ange

J'ai fait deux trois courses en attendant l'arrivee de mon petit ange

Pas mal le Jumbe mais interdiction d en jouer apparement

Pas mal le Jumbe mais interdiction d en jouer apparement

 

les contraste de Bangkok !!!!

les contrastes de Bangkok !!!!

Le soir, on prend un bus direction Chang Mai, mais pas un sleeper comme en Inde, un bus normal – sauf que l’intérieur est dépouillé ; heureusement, les routes sont meilleures qu’en Inde. J’arrive quand même a dormir (ça vous étonne ?), et à 6h du matin, réveil à Chang Mai.

Publié dans 02-Thaïlande, Pays | 2 commentaires

Pondichéry, un peu de France dans ce grand pays !


Warning: Use of undefined constant user_level - assumed 'user_level' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/borderie/borderie-alexis/wp-content/plugins/ultimate-google-analytics/ultimate_ga.php on line 524

Après un bon déjeuner avec Clara, me voici en route pour Pondichéry.

3h30 de bus climatisé avec télé et diffusion de films indiens en tamoul, résultat : rideaux fermés et on ne voit pas le paysage, mais c’est marrant.

Arrivée à Pondichéry, je demande au rickshaw de me trouver une guest-house pas trop chère. La troisième fut la bonne : je dormirai donc rue Labourdonnais. Pas mal non ?

Une rue typiquement indienne !!

Une rue typiquement indienne !!

Le soir, je pars à la découverte de la ville à pieds. Bonne surprise, c’est pas du tout surchargé. Les rues sont larges, avec des arbres, et il y a une croisette où les voitures sont interdites, comme à Cannes . Bref, vraiment cool. Le soir, un petit diner dans un resto pas trop loin de ma guest-house, une bière et au lit, parce que le voyage depuis Goa m’a quand même bien fatigué.

Arthur et alex sur la croisette !!!

Arthur et Alex sur la croisette !!!

Le lendemain, rebelote : ballade dans toute la ville à la découverte de cette ancienne colonie française. J’arrive même à trouver un vrai bon café pour le matin, avec vue mer – du jamais vue en Inde. Pendant ma ballade, je suis passé devant un temple où il y avait un éléphant, et lorsque tu lui donnais de l’argent il te bénissait avec sa trompe. Du coup, j’y suis allé 15 fois tellement ça me faisait marrer.

Ensuite, déjeuner dans un cyber café où j’ai rencontré deux photographes qui allaient à Hampi; donc je leur ai donné des conseils – ou du moins des adresses où aller. Le soir, elles allaient dans le quartier musulman pour faire des photos des boutiques, ça a l’air marrant donc je les suis. Et effectivement, c’était bien marrant, les gens adorables, de temps en temps j’étais obligé de faire la circulation parce que ce n’étais pas du numérique, donc entre le pied à installer, les mises au point le cadrage et tout le tintouin, c’était en moyenne 20 min par photo.

Et tout ça sans que les Indiens puissent voir la photo après, du coup parfois j’étais obligé de prendre une photo avec mon appareil pour qu’ils puissent voir le résultat. Mais très bonne soirée, où je me suis vraiment bien amusé avec les Indiens. C’est vraiment mieux d’aller dans les quartiers non touristiques pour les rencontrer, ils sont plus ouverts, et surtout curieux de qui nous sommes.

Avant de se coucher, petit bière avec les filles et encore un bon dodo.

Le lendemain matin, re-ballade sur la croisette, re-café, un déj rapide dans un petit resto, et direction Chennai où j’ai mon avion dans moins de 24h.

Et là, j’ai eu le chauffeur de bus le plus dingue de tout mon voyage en Inde, et coup de chance j’étais assis juste devant. C’était génial, j’ai passé 3h à halluciner, incroyable entre le klaxon, les embardées, les voitures en face qui du coup se poussent parce que lui non, je me suis bien marré.

Arrivé à Chennai, j’ai pris un bus local puis un rickshaw jusque chez Clara, un bus bien bondé bref un dernier goût d’Inde avant de partir, c’était parfait.

Et le soir, diner avec Clara et Kali avant un gros dodo, parce que demain lever 7h pour partir vers Bangkok.

kali au petit dej !!!

kali au petit dej !!!

Publié dans 01-Inde, Pays | Commentaires fermés sur Pondichéry, un peu de France dans ce grand pays !