Chang Mai et ses Montagnes

Arrivée donc à 6h du mat’ à Chang Mai, après une nuit assez difficile dans le bus, donc tête dans le cul.

Nous voici avec Katie à la recherche d’une guest house si possible pas trop chère et si possible assez sympa. Et nous trouvons un véritable havre de paix à la Tawan Guest House. Pour seulement deux cent Baths, nous avons une chambre avec un lit double et un lit simple, accès à un petit jardin trop mignon, avec nourriture et bière pas cher du tout, et le tout avec une serveuse géniale qui s’appelle Mai. Merci Oncle Tom, Merci !!!!

Le jardin de Tawan Guest House

Le jardin de Tawan Guest House

Donc posage de sacs, dodo dans le jardin pour moi, et réveil 3h après, en forme pour aller visiter la ville.

Une Mexicaine qui a déjà vécu 6 mois ici nous donne des conseils sur les endroits où aller, et nous voici partis à la découverte de cette ville trop mignonne, avec peu ou pas de voitures, des temples tous les 20 mètres – mais en même temps, on est en Thaïlande -, des restos où il fait bon rester, bref que du bonheur.

On se fait nos 4 heures de ballade, ponctuées par un déjeuner et deux ou trois Chang (bière Thaï), et retour à la guest house pour un repos bien mérité dans le jardin.

Le soir, ballade au Night Bazar, c’est-à-dire le marché de nuit, où j’achète un lance-pierre (et oui Marie, maintenant moi-aussi j’en ai un !!!!!!), diner dans la rue où la nourriture est vraiment meilleure qu’à Khaosan. Le marché de nuitn c’est 1 km de petites échoppes, où tous les trois mètres on retrouve les mêmes choses – autant dire que c’est marrant mais un peu répétitif, et on sent que c’est vraiment fait pour les touristes – c’est peut-être pour ça qu’ils l’ont mis au pied du Méridien.

Donc, après plus de 22 km de marche dans la journée, nous voici de retour à la guest house pour un repos bien méritén et puis demain trek dans les montagnes donc au dodo.

2eme jour à Chang Mai, réveil 8h, paquetage pour un trek de deux jours dans les montagnes au nord, à 10 km de la frontière birmane. On passe nous prendre à la guest house, et direction la police touristique pour un friendly control par un policier tout droit sorti d’une série américaine – sauf qu’il s’appelle Jacques Simon et qu’il est Français !!!! Ensuite on retrouve le reste du groupe (10 personnes en tout) pour 1h30 de voiture, jusqu’au premier camp où on déjeune, fait connaissance et après le déjeuner, une ballade sur le dos d’un éléphant. Bien marrant, j’ai même conduit l’éléphant – enfin, j’étais sur son dos et il faisait semblant de m’écouter, mais la méthode « banane » marche plutôt bien. Donc, 30 min sur le dos de Buntima, et nous voila de retour au camp pour le début de la ballade. Quand je dis « ballade », c’est 3h30 de marche sur des petits chemins de forêt, avec un dénivelé de 600 mètres a peu près. Je crois que je n’ai jamais autant transpiré, même dans le train entre Bombay et Varanassi.

Arrivés en haut, on est accueillis dans une maison locale où on peut prendre une douche, boire une bièrer et se reposer avant une veillée. Diner sur le sol, trop bon (après tout ce sport on a vraiment faim), et ensuite animation musicale avec un Thaï guitariste qui est vraiment bon en yaourt (bien meilleur que Pitch sur « Arnold & Willy »), et tout ça autour d’un feu au milieu de la maison qui n’a pas de cheminée…

Le groupe au complet en train de diner!

Le groupe au complet en train de diner!

Les guides et musiciens improvisés

Les guides et musiciens improvisés

Le lendemain, réveil 6h30 pour voir le lever du soleil ,qui devait vraiment être magnifique, sauf que les nuages cachaient le ciel, dommage. Ensuite, le reste du groupe se lève vers 8h30, petit déj’ – même pour moi ! J’ai tout mangé, les toasts, l’omelette et le café. Tu vois maman, finalement je change un peu avec ce voyage !!!!!!

Le lever de soleil et ses nuages !

Le lever de soleil et ses nuages !

Notre maison d'accueil pour une nuit.

Notre maison d'accueil

Après ce bon petit déj’, c’est reparti pour 1h30 de marche jusqu’à la grande cascade, où on peu se baigner. Après Bundi, je ne vous cache pas que jetais un peu déçu, et oui pour se baigner il faut être Thaï parce qu’avec 30 cm de fond c’est pas la folie.

Vue de la vallée avec un océan de brume.

Vue de la vallée avec un océan de brume.

Ensuite, remarche pendant 1h jusqu’à un autre camp, où on nous équipe pour 40 min de rafting – et là pour le coup les gorge du Verdon en Août c’est de la gnognotte. Après, changement d’embarcation, et 10 min de ballade sur un raft de bambou. On a eu beau essayer, on n’a pas réussi à le faire chavirer, dommage.

Et enfin, déjeuner dans un dernier camp, avant de retourner dans nos bétaillère, direction Chang Mai.

Arrivée à Chang Mai, juste le temps de nous remettre de nos émotions, et nous partons avec Katie faire une soirée « boxe Thaï. 8 combats, dont 5 de gamins mais trois vrais, et notamment un Canadien contre un Thaï – et il a même gagné. J’étais déçu, je dois bien vous avouer. Malgré tout, sur les deux autres combats d’adultes, deux KO vraiment impressionnants. Et dans la série « le monde il est petit », j’ai quand même croise Mathieu Legrand dans la salle.

4eme jour à Chiang Mai, c’était repos : on est restés à la guest house histoire de rigoler avec Mai, se faire des parties de Uno et se reposer. Le soir, on est sortis avec presque toute la guest house et notamment Mai, Chai (un client Thaï complètement gay), les deux filles Duisses du trek, Katie et Francine une cliente belge. On est allés dans le bar d’une copine de Chai, vraiment cool et pas très cher grâce à Chai – entre bière et billard, la soirée était plutôt très bonne.

Tout le monde au What Bar !!!!!!

Tout le monde au What Bar !!!!!!

Ça s’est fini avec Mai complètement bourrée, qu’on a du porter – et quand vous verrez le gabarit, vous comprendrez.

Le lendemain, on est allés voir un temple en haut de la montagne avec Katie, l’allemande et Sophie et Linda (deux franco-suisses). Le temple était vraiment beau, mais blindé de touristes, et la vue sur Chang Mai devait être magnifique sans nuage, dommage.

Le soir, dernière soirée de tout le monde, donc forcément alcool, bar, pad Thai dans la rue pour absorber tout ça, et couchés 4h du mat.

Réveil le lendemain plus facile que je ne l’aurais cru, et départ à midi, direction le Laos.

Ce contenu a été publié dans 02-Thaïlande, Pays. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Chang Mai et ses Montagnes

  1. adrien dit :

    et sinon au niveau de tout ce qui est actualité Thailandaise, ca se passe bien?!?

    J’espère que les prochaines news qu’on aura de toi ne seront pas dans le journal… tiens nous au courant

    la bise

Les commentaires sont fermés.